DICRIM

Pourquoi faire ?

L’objectif de l’information préventive est de rendre le citoyen conscient des risques majeurs auxquels il peut être exposé. Informé sur les phénomènes, leurs conséquences et les mesures pour s’en protéger et en réduire les dommages, il sera ainsi moins vulnérable.

Qui l’établit ?
Le maire avec son conseil municipal, appuyé par les services du conseil départemental.

Que contient-il ?
Il contient les données locales, départementales et nationales nécessaires à l'information des citoyens au titre du droit à l'information, à sa voir :
La connaissance des risques naturels et technologiques dans la commune,
Les mesures prises par la commune, avec des exemples de réalisation,
Les mesures de sauvegarde à respecter en cas de danger ou d’alerte
Le plan d'affichage de ces consignes : le maire définit le plan d'affichage réglementaire dans la commune, dans les locaux et terrains mentionnés dans le décret, selon l’arrêté du 27 mai 2003 relatif à l’affichage des consignes de sécurité devant être portées à la connaissance du public


Faites-vous recenser

Dans le cadre du plan national Prévention canicule, une veille sanitaire et sociale est déclenchée jusqu'au 31 août et la mairie reste vigilante afin de répondre aux besoins des personnes les plus fragiles. À Longueil Ste Marie, ce plan vise à repérer et à intervenir auprès des habitants dont la fragilité se trouverait aggravée durant une canicule.

À ce titre, les personnes de plus de 65 ans et les personnes en situation de handicap peuvent s'inscrire auprès de la mairie. Elles seront contactées en cas de déclenchement par le Préfet des niveaux 2 et 3 d'alerte aux fortes chaleurs.

Pour s'inscrire, vous pouvez télécharger le formulaire ci-dessous et le déposer en mairie. Si vous ne pouvez vous déplacer, vous pouvez contacter la mairie au 03.44.41.17.19

Formulaire d'inscription

 

Quels sont les risques liés aux fortes chaleurs ?

Selon l’âge, le corps ne réagit pas de la même façon aux fortes chaleurs. 

  • Lorsque l’on est âgé, le corps transpire peu et il a donc du mal à se maintenir à 37°C. C’est pourquoi la température du corps peut alors augmenter : on risque le coup de chaleur (hyperthermie – température supérieure à 40° avec altération de la conscience).
  • En ce qui concerne l’enfant et l’adulte, le corps transpire beaucoup pour se maintenir à la bonne température. Mais, en conséquence, on perd de l’eau et on risque la déshydratation.

Quelles sont les personnes à risque ?

  • les personnes âgées de plus de 65 ans ;
  • les nourrissons et les enfants, notamment les enfants de moins de 4 ans ;
  • les femmes enceintes ;
  • les travailleurs manuels, travaillant notamment à l’extérieur et les personnes pratiquant une activité sportive en plein air